.

RAPPORT DE DévElOPPEmEnT DuRAblE 2009

Les produits BIC® ont d’emblée été conçus et fabriqués sans rien de superflu. Depuis, les mêmes principes de légèreté, de qualité, de durabilité n’ont cessé de guider un Groupe encore plus BIC® !

RAPPORT DE DévElOPPEmEnT DuRAblE 2009

Les produits BIC® ont d’emblée été conçus et fabriqués sans rien de superflu. Depuis, les mêmes principes de légèreté, de qualité, de durabilité n’ont cessé de guider un Groupe encore plus BIC® !

Chaque jour, les consommateurs et les entreprises choisissent d’acheter : 24 millions d’articles de papeterie BIC®, 5 millions de briquets BIC®, 10 millions de rasoirs BIC®, 4 millions de produits publicitaires et promotionnels BIC®.

SOCIÉTÉ BIC - 92611 Clichy Cedex (France)

www.bicworld.com

10 jours de rasage pour un rasoir BIC Comfort 3®

2 km d’écriture pour un stylo à bille BIC® Cristal® 3 000 allumages pour un briquet BIC® Maxi

MADE BY BIC Page 024

TESTS SYSTÉMATIQUES Page 021

Sommaire

004 006

Notre démarche
2.7 ; 2.10 ; 4.9 ; 4.13 ; 4.14 ; 4.16

Message du Président et du Directeur Général
1.1 ; 2.7 ; 2.8

012

Nos produits
En26 ; PR1

022

Nos outils de production
4.8 ; En7 ; En8 ; En16 ; En18 ; En22

00 2

032

Notre responsabilité sociale
Nos salariés
4.8 ; EC5 ; lA10 ; lA11

034 038

Nos communautés
EC1

041 041 042 044 046 048

Repères
Dialogue avec les parties prenantes
4.16

Gouvernance et Distribution des revenus
4.1 ; 4.2 ; 4.6 ; 4.14 ; EC1

Notation ISR et Attestation des auditeurs
3.13

Baromètre Périmètre et indicateurs
2.9 ; 3.1 - 3.4 ; 3.6 ; 3.7 ; 3.11
Index GRI

00 3

nOTRE DémARChE

60 ans, la même vision
Dès son premier stylo à bille, BIC a choisi d’aller à l’essentiel. Créer un outil simple, de qualité, qui facilite un besoin universel et que tout le monde peut utiliser et s’offrir. Les instruments d’écriture, les briquets et les rasoirs BIC® témoignent, aujourd’hui encore, de cette même vision.

Des produits de qualité et au meilleur prix
BIC commercialise chaque jour 40 millions de produits. Chacun est un concentré de technique et d’ingéniosité qui répond aux L’essentiel est mêmes exigences de qualité et demains entre nos sécurité.
RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2008

Des produits légers, qui durent longtemps
Les analyses environnementales réalisées depuis 2004 nous ont apporté des enseignements. Plus un produit est léger et plus il dure longtemps, meilleure est sa performance environnementale. www.bicworld.com C’est pourquoi BIC favorise l’utilisation minimale de matières dans les produits et les emballages.
SOCIÉTÉ BIC - 92611 Clichy Cedex (France)
BIC DD FR couv 16-04.indd 1 20/04/09 8:40:48

00 4

nOTRE DémARChE

Une démarche récompensée
En 2009, différentes distinctions ont salué l’engagement de BIC dans le développement durable : > Prix du développement durable 2009 décerné par notre client Staples France. > 3e prix “Responsabilité sociétale” décerné par le journal l’AGEFI. > 2e prix “Transparence des Entreprises du SBF 120” décerné par Sciences Po’Master of Finance and Strategy. > Prix Étoile du Design 2009 décerné pour le bateau O’pen BIC. > Prix “Entreprise verte du Connecticut” décerné à BIC CORPORATION (États-Unis) pour la rénovation de son siège social.

bIC est présent dans les indices majeurs de développement durable
> Indice français de Leadership du Carbon Disclosure Project (CDP), > Indice FTSE4Good Europe, > Indice ASPI Eurozone®, > Ethibel Excellence Index® Europe.

Un “Baromètre BIC” en 10 indicateurs
Le “Baromètre BIC” constitue un outil de mesure et de pilotage pour la Direction Générale du Groupe qui suit les plans d’actions chaque trimestre ; il est également un guide d’actions au quotidien pour l’ensemble des équipes.

BiC 2009 76 %

baromètre global
Cet indicateur est la moyenne des 10 indicateurs spécifiques. Il montre la progression globale de l’année en termes de développement durable. En 2009, la progression globale est de 3 points grâce en particulier aux actions menées sur les systèmes de management, à la réduction des emballages et aux actions auprès des communautés.

00 5

mEssAGE

message de Bruno Bich, Président du Conseil d’Administration, et de Mario Guevara, Directeur Général

quelle est votre vision de l’engagement de bIC dans le développement durable ?

De haut en bas :
Bruno Bich, Mario Guevara

Bruno Bich : Notre engagement dans le développement durable est une responsabilité qui doit être partagée par chacun chez BIC. Notre responsabilité est de contribuer à l’émanation d’un modèle économique plus respectueux de l’environnement et du monde dans lequel nous travaillons. L’engagement de BIC est d’améliorer la performance environnementale et sociale de son activité, en particulier lors de la conception, de la fabrication et du transport de ses produits ; tout en répondant aux besoins de consommateurs qui souhaitent un choix de produits accessibles, et tout en maintenant la santé financière de notre Groupe. Mario Guevara : Le développement durable fait partie de notre stratégie et est intégré de façon transversale au cœur de chaque direction du Groupe. Notre baromètre de développement durable transcrit de manière concrète l’engagement du Groupe et permet aussi de communiquer facilement avec l’ensemble des équipes. Il nous donne une direction, une vision sur 3 ans, et des résultats précis sur nos avancées.
Comment avez-vous relevé les défis de l’année 2009 ?

Effectifs 2009

9 695
CoLLaBoraTeUrS

EffECTIfs PAR zOnE GéOGRAPhIquE 2009

Europe 38 % Amérique du Nord et Océanie 32 % Amérique latine 25 % Moyen-Orient, Afrique et Asie 5 %

Mario Guevara : Nous avons pu relever les défis grâce au travail de nos équipes et en appliquant la vision historique de notre entreprise pour offrir à nos clients et à nos consommateurs, chaque jour et partout dans le monde, des produits alliant une excellente qualité et le meilleur prix. Plus particulièrement, dans le domaine du développement durable, nous avons constaté une maturité croissante de nos clients, notamment des distributeurs de fournitures de bureaux qui, plus que jamais, demandent à la fois des produits avec un excellent

00 6

mEssAGE

rapport qualité/prix et des produits “responsables” avec des bénéfices environnementaux plus apparents, fabriqués avec des matériaux écologiques. Cette demande résulte des politiques d’achats verts initiées par les grandes entreprises et les administrations, en particulier en Europe. Par ailleurs, il est à noter que les consommateurs ne sont pas prêts à payer plus pour ces produits “verts” et souhaitent que les produits intègrent des qualités environnementales ; c’est pourquoi nous offrons à nos clients et consommateurs tout à la fois des produits classiques qui utilisent peu de plastique et durent longtemps et des produits innovants comme notre gamme d’articles de papeterie en matériaux recyclés BIC® Ecolutions™ ou le rasoir BIC® Easy, un rasoir éco-conçu vendu avec 6 têtes permettant 60 jours de rasage. Enfin, l’utilisation efficace des matières premières et de l’énergie est un élément clé de la performance de notre entreprise et nous travaillons en permanence sur des solutions pragmatiques pour le Groupe.
quels sont les faits marquants de l’année 2009 dans le domaine du développement durable ?

1 562,7 mE
CHiFFre D’aFFaireS 2009
ChIffRE D’AffAIREs 2009 sElOn l’InDICE DE DévElOPPEmEnT humAIn (IDh) DEs PAys

Développement élevé 94,77 % Développement moyen 4,91 % Développement faible 0,28 % Autres 0,04 %

Bruno Bich : BIC est toujours présent dans trois indices majeurs de développement durable (FTSE4Good Europe, ASPI Eurozone, Ethibel Index Europe). En 2009, BIC a intégré l’indice français de Leadership du Carbon Disclosure Project aux côtés de très grands groupes français. Cette présence dans les indices récompense le travail réalisé par nos équipes pour trouver des solutions innovantes et ingénieuses, afin de prendre en compte, mesurer et réduire notre empreinte écologique et sociale. Mario Guevara : Plusieurs domaines ont été marqués par des avancées significatives. D’abord, notre gamme BIC® Ecolutions™ s’est élargie et 9 produits d’écriture et de coloriage ont reçu l’écolabel français NF Environnement. Ensuite, nos indicateurs clés qui mesurent nos consommations d’eau, d’énergie, de CO2 et de déchets dans nos usines continuent de progresser et ce depuis 5 ans. C’est le résultat de la mise en place de notre politique Santé, Sécurité et Environnement dans toutes les usines du Groupe. Par ailleurs, nous nous efforçons de placer les valeurs BIC au centre des échanges avec nos collaborateurs qui cette année encore ont été consultés et sont parties prenantes pour les faire vivre au quotidien.

ChIffRE D’AffAIREs PAR ACTIvITé 2009

Papeterie 40 % Briquets 26 % Rasoirs 17 % Autres produits 17 %

ChIffRE D’AffAIREs PAR zOnE GéOGRAPhIquE 2009

Europe 32 % Amérique du Nord et Océanie 44 % Amérique latine 19 % Moyen-Orient, Afrique et Asie 5 %

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

00 7

nOTRE DémARChE

Des produits certifiés : la reconnaissance des experts
En France, BIC est aujourd’hui le premier fabricant d’instruments d’écriture à recevoir l’écolabel NF Environnement (NF 400) pour 9 produits d’écriture et de coloriage qui ont été reconnus pour leur performance environnementale. Cette certification est décernée par l’AFNOR, organisme indépendant, sur la base d’un cahier des charges exigeant. Cet écolabel guide le consommateur dans sa démarche d’achat responsable.

Répondre aux besoins des parties prenantes
les attentes éco-responsables des clients La demande de produits “verts” est une tendance croissante du marché. BIC rappelle que ses produits phares sont en adéquation avec les principes d’impact environnemental minimal. Pour autant, BIC fait aussi évoluer son offre en développant des gammes de produits à base de matériaux alternatifs. Les distributeurs de fournitures de bureau, les administrations, les entreprises ayant une politique de développement durable sont de plus en plus exigeants et compétents et tous demandent en effet des produits dont la performance environnementale est connue et reconnue. l’écoute du consommateur Pour répondre aux besoins des consommateurs du monde entier, BIC innove et améliore constamment ses produits. Les gammes s’élargissent, les produits évoluent vers plus de confort et de fonctionnalités tout en restant au prix juste. BIC tient également compte de la sensibilisation croissante du consommateur au développement durable en signifiant par des pictogrammes sur l’emballage des produits leurs bénéfices environnementaux. Autant d’avancées pour l’environnement et le consommateur. fédérer autour du développement durable En 2009, l’engagement de BIC dans le développement durable a donné lieu à de nombreuses présentations et animations auprès des parties prenantes du Groupe : > Actionnaires : Assemblée Générale du 14 mai 2009 > Investisseurs socialement responsables : forum dédié > Clients majeurs, en particulier les distributeurs d’articles de bureau et les acheteurs des grands groupes français > Experts techniques et institutionnels

Light & Lo ng Lastin g Léger & utilisa longtem ble ps

00 8

nOTRE DémARChE

EXEmPlE 1

Grande distribution : Walmart et le “green index”
Walmart, leader mondial de la grande distribution, a élaboré un indice environnemental visant à évaluer tous ses fournisseurs.
l’AvIs Du REsPOnsAblE Du COmPTE WAlmART ChEz bIC

“Chaque année, Walmart place la barre plus haut et prend des engagements plus importants en matière de développement durable. En 2009, Walmart a lancé aux États-Unis une évaluation de ses fournisseurs sur le thème du développement durable ; cette évaluation établit un classement des fournisseurs selon quatre critères : énergie et climat, utilisation des matières, ressources naturelles, salariés et communautés. BIC, grâce à son engagement de longue date dans le développement durable, s’est bien classé, avec la note ‘Objectif atteint’.”
Michael Sevart, Walmart Team Leader - Lighter/Shaver BIC USA, Inc.

L’affichage environnemental
Un des engagements du Grenelle de l’environnement, en France, est de sensibiliser, sur le lieu de vente, les consommateurs aux impacts environnementaux des produits de grande consommation, à travers une information transparente de leur performance environnementale (ex : carbone, ressources, biodiversité…) En 2009, BIC a renforcé son expertise en termes d’évaluation environnementale. L’objectif est de favoriser l’éco-conception ; pour autant, les outils BIC internes pourront aussi, le cas échéant, favoriser l’affichage environnemental des produits.

EXEmPlE 2

Distributeurs de fournitures de bureau
Ces clients, à travers des questionnaires de plus en plus professionnels, évaluent les politiques de développement durable, expriment des demandes d’écolabels indépendants, de produits “verts” (taux de recyclé, pays de fabrication…), et attendent des audits sociaux des sous-traitants. En Europe, l’atout supplémentaire de BIC a été la création d’un poste de direction du développement durable, très opérationnel et chargé notamment du lien avec les clients. En contact avec les clients, la directrice du développement durable Europe présente l’approche BIC, relaie les attentes du client, forme les forces de vente, agit en support des filiales pour la mise en place des actions locales et des opérations spécifiques.

00

9

nOTRE DémARChE

bIC sur les marchés émergents
BIC applique des principes de bon sens : favoriser la production locale sous licence, adapter la distribution et le conditionnement des produits aux besoins locaux. Ainsi, dans certains pays, BIC commercialise ses stylos et rasoirs dans des emballages contenant un ou deux articles seulement. La production locale sous licence concerne essentiellement les stylos à bille et les rasoirs classiques. Dans la zone Moyen-Orient et Afrique, elle génère environ 500 emplois chez les partenaires. Le Groupe répond aussi à des enjeux sociétaux dans ces pays pauvres. Ainsi, au Moyen-Orient et en Afrique, BIC, en collaboration avec ses distributeurs, participe depuis 2007 à des programmes d’animation et de dons en faveur des écoles, aidant ainsi 500 000 écoliers de 2 000 écoles dans 14 pays.

Une démarche transversale et concrète : l’organisation BIC
notre organisation donne vie à nos projets Le management du développement durable repose sur une démarche de progrès continu déployée à l’échelle du Groupe et fait l’objet d’une organisation dédiée. Celle-ci s’articule autour d’un Comité qui réunit 25 représentants de fonctions et de nationalités diverses et siège deux fois par an sous la présidence du Directeur Général. Son rôle est de proposer à la Direction du Groupe des orientations et les plans d’actions correspondants, de rendre compte de la mise en œuvre des programmes en cours, de développer la mobilisation interne sur les thèmes prioritaires. Ces missions sont coordonnées par la directrice du développement durable du Groupe qui est rattachée à l’un des deux Directeurs Généraux délégués. Initiée en 2004, cette démarche transversale s’intègre de plus en plus au cœur de chaque direction du Groupe. Les équipes de marketing, par exemple, intègrent les enjeux environnementaux dès la conception de chaque nouveau produit. Dans tous les continents, l’approche devient plus opérationnelle avec, par exemple, en Europe, la création d’un poste de direction du développement durable. une démarche attendue par les clients Demandes de produits respectueux de l’environnement, évaluation du programme BIC de développement durable ou de son engagement à réduire ses émissions de carbone : les demandes des clients sont de plus en plus larges. BIC y répond de la manière la plus complète et précise possible. En 2009, le thème du développement durable a ainsi été abordé systématiquement avec nos clients et nos partenaires logistiques.

0 01

nOTRE DémARChE

salariés : acteurs du développement durable
Au bRésIl (mAnAus)

> La “Semaine de l’environnement et de la santé-sécurité” propose : • es présentations sur la prévention du sida, sur l’importance d d’une alimentation saine, sur l’hypertension artérielle ; • des ateliers sur la chiropraxie (techniques de massage précises, qui permettent de corriger des troubles vertébraux ou articulaires), exercices physiques, massages de relaxation ; • une sensibilisation au recyclage des déchets ; • ne campagne pour sensibiliser au don du sang. u Ainsi, chaque année, une semaine complète est dédiée à la sensibilisation de plus de 300 des 600 salariés à l’environnement et à la santé-sécurité au travail. > Formations des salariés à la norme internationale de management social SA 8000, afin de préparer la future certification du site prévue mi-2010. Les thématiques abordées sont le travail des enfants, le travail forcé, la santé-sécurité, la liberté d’association, les discriminations, le temps de travail, la rémunération et les systèmes de management.
AuX éTATs-unIs

Trois questions à…
bénédicte Cusinberche
DIRECTRICE DU DÉvELOPPEMENT DURABLE POUR EUROPE & MOA



Depuis septembre 2009, Bénédicte Cusinberche est chargée, notamment, de dispenser des formations sur le développement durable aux équipes Europe & Moyen-Orient et Afrique (MOA). Pourquoi créer des formations à destination des salariés ? De plus en plus, nos clients affichent publiquement leurs engagements en matière d’efficacité énergétique, de réduction des déchets, de diminution des gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils élargissent leur gamme de produits “bons pour l’environnement”. Les salariés de BIC doivent être à l’aise avec le sujet, savoir anticiper et transmettre notre engagement au client. Comment s’organisent ces formations ? Les modules de formation durent 30 minutes chacun ; ils couvrent les différents thèmes liés au développement durable : énergie, changement climatique, éco-conception, biodiversité, mais aussi le programme BIC de développement durable. Quels bénéfices pour le Groupe et le salarié ? Ces modules sont simples, pédagogiques et les supports, plutôt ludiques. Une meilleure compréhension des enjeux contribue à l’adhésion au programme de développement durable de BIC. Ces formations continueront à être dispensées en 2010.

> Présentations sur le développement durable aux nouveaux salariés. > Un groupe “Gestes Verts”, mis en place depuis 2 ans. > Le module d’e-learning sur le programme de développement durable accessible à tous les salariés de Milford et Shelton. > “Save a tree challenge” : BIC CORPORATION a organisé un concours sur la réduction de la consommation du papier. Après une présentation dans le cadre de BIC University, 5 salariés sélectionnés ont démontré qu’ils avaient réduit de façon très importante leur consommation de papier en utilisant davantage les fichiers électroniques et en partageant les informations internes sur des e-rooms. Ce concours a contribué à une baisse globale de la consommation de papier des sites de BIC Shelton et Milford de 15 %.
En EuROPE

> Présentations sur le développement durable aux salariés et aux nouveaux arrivants. > Présentation de l’éco-conception aux salariés de Clichy (France). > Formation des designers à l’outil de mesure environnementale SimaPro. > Sensibilisation des équipes marketing à la communication pour prévenir le “greenwashing”.

01 1

nOs PRODuITs

Nos produits
Les produits BIC® ont d’emblée été conçus et fabriqués avec juste ce qu’il faut de matière première, sans rien de superflu. Depuis, BIC a choisi de favoriser l’utilisation minimale de matière première dans les produits et les emballages et intègre progressivement de nouveaux matériaux écologiques recyclés ou renouvelables.

Les faits marquants 2009
L’élargissement de la gamme d’écriture BIC® Ecolutions™
En 2009, BIC a lancé de nouveaux produits à base de matières recyclées : le porte-mines BIC® Matic, le stylo à bille BIC® Reaction™, des colles, une gamme de traçage…

2 01

nOs PRODuITs

L’écolabel NF 400 pour 9 produits papeterie BIC®
L’écolabel NF Environnement est le label écologique français. À performances d’usage égales, cet écolabel distingue les produits dont l’impact sur l’environnement est réduit.

lEs EnJEuX
> Préserver les ressources naturelles
• Concevoir des produits et des emballages légers – qui utilisent peu de matières premières, et qui durent longtemps. • Intégrer progressivement des matériaux “écologiques” comme le recyclé ou des matières d’origine renouvelable.

En 2009, BIC est devenu le premier fabricant d’instruments d’écriture à recevoir l’écolabel français NF Environnement (NF 400).

Le nouveau rasoir BIC® EASY
Le rasoir hybride BIC® Easy est éco-conçu. L’impact environnemental est réduit de 59 % sur l’ensemble du cycle de vie, comparativement à un rasoir non rechargeable de même usage.

> Garantir la qualité et la sécurité des produits

Un nouvel outil de mesure environnementale au service de l’éco-conception : SimaPro
Dans une perspective de réduction des impacts environnementaux, BIC a intégré dans le processus de conception de ses produits, le logiciel SimaPro, un outil professionnel.

Éco-conception
L’éco-conception vise à diminuer l’impact d’un produit (eau, air, sol, bruit, déchet, matière première, énergie…), tout en conservant ses qualités et ses performances intrinsèques. Cette démarche prend en compte l’ensemble du cycle de vie du produit : extraction des matières premières, production, distribution, utilisation et fin de vie.

01 3

nOs PRODuITs

Les produits BIC® issus d’une démarche pragmatique
le “juste nécessaire” et l’éco-conception Les produits BIC® ont, dès l’origine, été conçus et fabriqués avec juste ce qu’il faut de matière première, sans rien de superflu. Dès 1994, BIC est pionnier en voulant savoir de quelle manière ses produits impactent l’environnement grâce à une analyse de cycle de vie (ACV). BIC s’engage alors dans une démarche de responsabilité environnementale et démontre que son principe fondateur du “juste nécessaire”* permet non seulement de proposer des produits au juste prix mais aussi d’avoir un moindre impact sur l’environnement. La deuxième étape pour BIC est l’ancrage dans l’éco-conception. L’entreprise intègre un outil de mesure qui permet aux équipes de Recherche & Développement (R&D) de travailler, dès la conception des produits, à la recherche de la réduction de l’impact environnemental tout en respectant les exigences de design et de fabrication. BIC poursuit ainsi sa recherche d’équilibre entre exigences de qualité, de coût et de respect de l’environnement. vous avez dit “jetable” ? Les produits BIC® sont très souvent dits “jetables” en opposition aux produits rechargeables. Même s’ils ne peuvent actuellement être réutilisés en fin de vie, ces produits dits “jetables” ne sont pas à usage unique. Bien au contraire, ils offrent une longue durée d’utilisation : jusqu’à 2 km pour un stylo, 3 000 flammes pour un briquet et 7 à 10 rasages pour un rasoir. En raison de sa longue durée d’usage associée à l’utilisation économe des matières premières dans sa fabrication, un produit dit “jetable” n’est pas nécessairement plus impactant pour l’environnement qu’un produit dit “rechargeable”. Ces conclusions ont été mises en avant tant par des études comparatives sur le cycle de vie que par le calcul de la quantité de déchets produite annuellement. Et le recyclage ? BIC cherche à limiter ses impacts sur l’environnement et s’intéresse aux différentes étapes de la vie d’un produit, principalement en travaillant sur les matières premières utilisées, pour épargner les ressources.

4 01

* “Il y aura l’âge des choses légères” par Thierry Kazazian, éditions Victoires, 2003.

nOs PRODuITs

Concernant la fin de vie des produits, aucune filière de recyclage n’existe pour prendre en charge nos produits qui sont petits et légers. En effet, à ce jour, le recyclage n’est organisé que pour des produits présentant de gros potentiels en poids et en volume et faciles à désassembler comme les automobiles, les bouteilles et flacons, le verre, le papier. Pour autant, BIC analyse les solutions possibles pour gérer la fin de vie de ses produits.

Trois questions à…
Pierre lebon
RESPONSABLE AFNOR CERTIFICATION NF 400



Une démarche comprise et remarquée
l’éCOlAbEl nf400 pour 9 produits de papeterie bIC® En 2009, BIC est devenu le premier fabricant d’instruments d’écriture à recevoir en France l’écolabel “NF Environnement”. Délivré par Afnor Certification, un organisme indépendant, le label identifie les produits éco-responsables. Dans le cas des produits d’écriture, les principaux critères retenus pour obtenir cet écolabel sont la limitation des quantités de matières utilisées dans les produits et la grande longueur d’écriture ou encore l’utilisation de matières recyclées. BIC s’était impliqué dans la définition du cahier des charges spécifique aux instruments d’écriture aux côtés des autres fabricants, de l’ADEME et de l’AFNOR, pour un travail collectif qui a duré deux ans. bIC® EAsy : un rasoir “hybride” Entre le rasoir “rechargeable” et le “non-rechargeable”, BIC innove en mettant sur le marché en 2009, le premier rasoir hybride “tout en un” BIC® Easy : un manche et 6 têtes pour 60 jours de rasage au minimum.

Quel est le vrai bénéfice d’un écolabel ? L’écolabel français “NF environnement” est une référence en termes de pertinence, d’indépendance, d’impartialité. Les produits certifiés gagnent en visibilité auprès des consommateurs. L’AFNOR est l’organisme indépendant, supervisé par la COFRAC, accrédité pour la certification “NF Environnement”. Quelle a été la démarche de BIC ? BIC a engagé la démarche de certification mi-2009 en envoyant les dossiers techniques pour ses produits. Ainsi, des produits BIC® Ecolutions ont obtenu la certification (crayons BIC® Evolution™ graphite, avec et sans gomme, crayons de couleurs, stylos BIC® Clic Stic™ et BIC® Round Stic™), ainsi que les stylos BIC®Orange™ et BIC® Cristal® Fine. Pourquoi ces produits BIC® ont-ils été distingués ? Les produits doivent optimiser tant les performances d’utilisation que les performances environnementales et présenter des matières recyclées ou alors une faible quantité de matière vierge. Ainsi, certains stylos BIC contiennent des matériaux recyclés ; d’autres n’en contiennent pas mais utilisent peu de matière et ont une très grande longueur d’écriture. Suite à l’audit initial, chaque année, l’AFNOR prélève des échantillons, au hasard, sur le marché, pour vérifier que le cahier des charges est respecté.

Impact en cycle de vie pour un an de rasage (bIC® Easy)
L’évaluation environnementale montre que, sur un an de rasage avec le BIC® Easy, l’impact environnemental est réduit de 59 % par rapport à un modèle similaire BIC non rechargeable, comme le BIC® C3 Advance.
mOIns DE mATIèRE uTIlIséE DuRéE DE vIE AllOnGéE

01 5

nOs PRODuITs

bAROmèTRE 1

mesurer les performances environnementales des produits bIC®
Papeterie 53 % Briquets 80 % Rasoirs 80 %

D’abord mesurer…
Pour mettre en œuvre une politique efficace de limitation des impacts environnementaux des produits, la première étape est la mesure de ces impacts sur l’ensemble du cycle de vie. Des études en cycle de vie des produits ont été menées par des cabinets d’experts externes (voir tableau ci-dessous). Leurs résultats confirment que l’impact environnemental d’un produit est principalement dû à l’utilisation de la matière première qui le compose. En fait, plus un produit est léger et plus il dure longtemps, meilleure est sa performance environnementale, d’où la nécessité de trouver des solutions adaptées pour épargner la ressource.

En 2010, 80 % des produits BIC® feront l’objet d’une mesure environnementale. 2009 : l’éco-mesure des produits BIC® est réalisée grâce à des mesures internes et parfois par des bureaux d’études externes. Les objectifs 2010 ont d’ores et déjà été atteints pour les briquets et les rasoirs. L’éco-mesure des produits de papeterie, plus nombreux a progressé de 2 points et devrait s’accélérer en 2010 avec l’acquisition du logiciel SimaPro.

mesure de la performance environnementale des 3 principaux produits bIC®

Principe de la mesure : l’approche en cycle de vie
Les résultats de la mesure par étapes du cycle de vie par la méthode Eco-Indicator 99 stylo à bille bIC® Cristal® briquet à pierre bIC® maxi Rasoir une-lame bIC® Classic (avec usage)

matières premières
Plastiques et métaux, depuis l’extraction du pétrole jusqu’à la livraison

Production
L’énergie pour mouler le plastique, former les lames, assembler les pièces

Distribution
Essentiellement le transport pour livrer les magasins

usage

fin de vie

L’eau utilisée Ce qu’il advient pendant du produit le rasage une fois qu’on met le produit à la poubelle

90,45 % 83,98 % 62,97 % –

5,62 % 10,68 % 29,43 % –

3,66 % 4,87 % 7,33 % –

– – – 78 %

0,27 % 0,47 % 0,27 % –

BIC se concentre sur les étapes du cycle de vie sur lesquelles il peut agir. Cependant, l’approche incluant la phase d’utilisation montre, pour les rasoirs, que cette étape est prépondérante et souligne l’importance de la sensibilisation du consommateur.

6 01

nOs PRODuITs

… pour réduire les impacts
La mesure de l’impact environnemental a été la première étape de l’intégration de l’éco-conception. Ainsi, dès 1994, BIC a diligenté sa première analyse de cycle de vie (ACV) en vue de comparer un rasoir non rechargeable et un rasoir rechargeable dont les impacts se sont avérés très proches. En 2004, en lançant son programme de développement durable, BIC étend cette démarche et fait réaliser une ACV normalisée et plusieurs ACV simplifiées sur ses trois produits phares. Cette étape est immédiatement suivie par l’acquisition d’un outil de mesure environnementale interne à l’usage des designers de BIC. En 2009, dans la continuité de cette démarche, BIC a remplacé son premier outil par SimaPro, un logiciel professionnel d’ACV, associé à l’interface e-DEA* pour permettre aux concepteurs de R&D de réaliser aussi bien des évaluations environnementales complètes et détaillées que des études rapides d’aide à la décision en cours de conception. Ainsi, lorsque les produits étudiés le permettent, les équipes R&D de BIC explorent différents scenarii pour minimiser les impacts en faisant varier les hypothèses : la nature et la quantité de matière utilisée…

Trois questions à…
Jean-baptiste Puyou
DIRECTEUR D’EvEA, CONSEIL ET SOLUTIONS LOGICIEL EN ÉCO-CONCEPTION



Quelle est l’innovation sur ce projet SimaPro ? SimaPro est un logiciel d’ACv utilisé par de nombreuses entreprises dans le monde. L’innovation est son utilisation via e-DEA, qui permet d’intégrer une interface web spécifique à BIC (bibliothèque de matières et de process, mise à jour automatique des données au plan mondial…) qui rend l’outil ergonomique et accessible pour les équipes de designers de BIC. Comment va être utilisé ce nouvel outil ? SimaPro est un outil d’écoconception. Il va permettre de mesurer très facilement l’impact environnemental des produits BIC® dès l’étape de conception et de choisir parmi les différentes alternatives. Il permet à BIC de s’adapter plus facilement aux prochaines exigences européennes et mondiales en matière d’environnement, y compris à celles de l’affichage environnemental sur les produits. Quelle est la portée de cette innovation pour le Groupe BIC ? e-DEA est un atout pour la définition et l’accompagnement de la stratégie, de l’innovation et de la communication.

qui seront les utilisateurs de simaPro, au sein du Groupe bIC ?
> Les concepteurs dans les équipes de R&D en lien avec les Directions Industrielles > La Direction du Développement Durable pour mettre en place une expertise scientifique en interne pour réaliser des ACv normalisées (ISO 14040) > Les chefs de produits pour communiquer auprès des clients > La Direction de la Communication pour communiquer auprès des consommateurs

* Everybody can Design with Environmental Awareness.

01 7

nOs PRODuITs

bAROmèTRE 2

Proposer des articles de papeterie bIC® ayant des avantages environnementaux
Papeterie 40 %

Trois solutions, un même bénéfice pour l’environnement
Pour réduire l’impact environnemental de ses produits, BIC cherche donc à limiter l’utilisation de matières fossiles à travers différentes actions : > minimiser la quantité de matière utilisée dans la fabrication d’un produit tout en conservant une bonne durée d’utilisation, > intégrer de nouveaux matériaux, d’origine végétale ou recyclés, > développer des produits rechargeables. solution 1 : Des produits innovants, légers et utilisables longtemps : le rasoir bIC® Easy Cette solution reste un axe majeur pour BIC. L’éco-conception notamment permet de minimiser la quantité de matière première utilisée dans la fabrication des produits. L’utilisation large du nouvel outil SimaPro va permettre de globaliser l’éco-conception à l’ensemble des nouveaux produits.

En 2010, 50 % des articles d’écriture BIC® auront des avantages environnementaux. L’action du Groupe se base sur trois critères : > des produits légers qui durent longtemps (3 g par km d’écriture), > des produits intégrant de la matière recyclée, > des produits rechargeables. 2009 : la progression est de 3 points. 13 nouveaux produits avec bénéfices environnementaux ont été lancés.

2km km 22km
d’écriture d’écriture d’écriture pour un pour pour un un stylo àà bille stylo bille stylo à bille ® ® ® Cristal BICCristal® ® ® BICBIC Cristal

allumages allumages allumages pour un briquet pour briquet pour un un briquet ® ® ® Maxi BICMaxi BICBIC Maxi

3 000 33000 000

jours de rasage jours de rasage jours de rasage pour un rasoir pour rasoir pour un un rasoir BIC Comfort®3® ® BICBIC Comfort 3 Comfort 3

10 10 10

8 01

nOs PRODuITs

solution 2 : une gamme “verte” à base de matériaux d’origine végétale ou recyclés : bIC® Ecolutions™ Les efforts de recherche du Groupe se sont concrétisés en 2009 par l’élargissement de la gamme BIC® Ecolutions™. En papeterie : En 2009, la gamme BIC® Ecolutions™ s’est enrichie de nouveaux produits : porte-mines BIC® Matic, stylo à bille BIC® Reaction™, des colles, une gamme de traçage… Elle comprend au total 12 produits qui répondent aux besoins majeurs d’écriture et de correction. Les produits BIC® Ecolutions™ sont fabriqués à partir de matériaux recyclés répondant à la définition de la norme ISO 14021. Le stylo à bille BIC® Ecolutions™ Round Stic™ intègre ainsi 74 % de matière recyclée et les notes repositionnables BIC® Ecolutions™ 80 % de papier recyclé. BIC APP, filiale spécialisée dans les produits publicitaires imprimés, propose également à ses clients une gamme de papeterie BIC® Ecolutions™ élargie en 2009. Le rasoir BIC® Ecolutions™ : un rasoir trois-lames dont le manche est en bioplastique issu d’une ressource végétale. Grâce à son manche en bioplastique, fruit de 5 années de recherche, et à son emballage en carton 100 % recyclé, le rasoir BIC® Ecolutions™ est un premier pas vers un rasage plus respectueux de l’environnement. solution 3 : les produits rechargeables Dans la gamme des produits d’écriture, laquelle compte beaucoup de nouveaux produits, BIC porte une attention particulière à concevoir ses produits rechargeables. Sur le marché américain, les recharges sont disponibles sur un site dédié, www.bicrefills.com, une solution qui est en cours d’analyse pour l’Europe.

les nouveaux matériaux
Les équipes BIC de Recherche et Développement privilégient deux approches : 1/ l’utilisation de matériaux innovants existants. Un inventaire des matières innovantes disponibles est tenu à jour. Parmi ces matières, sont sélectionnées celles qui répondent aux exigences industrielles et économiques en vue de réaliser les tests de faisabilité. En l’absence de solution simple et économique pour développer la biomasse, la matière recyclée est choisie. 2/ la recherche, en lien avec les fournisseurs, pour identifier les nouvelles matières (ex : matière végétale, recyclé…), les nouveaux concepts, les matériaux hybrides. De nombreux matériaux sont considérés ou analysés : fécule de pomme de terre, canne à sucre, fibre végétale, filière bois… Une fois la formulation préparée, elle est testée pour vérifier si elle répond aux besoins industriels, de qualité et de sécurité, parfois jusqu’à l’étape finale de qualification.

litres de pétrole brut soit 5 litres de carburant

22

= 2 800 = 3 200 = 2 500

rasoirs BiC® Classic soit 50 années de rasage

stylos BiC® Cristal® soit plus de 3 générations d’écriture briquets BiC® Slim™ soit 4,75 millions de flammes

01 9

nOs PRODuITs

bAROmèTRE 3

Proposer des emballages optimisés
Emballages 77 %

Les solutions emballages
bIC suit deux axes de travail pour réduire l’impact environnemental de ses emballages
fAvORIsER lA vEnTE DE PRODuITs sAns EmbAllAGE COnsOmmATEuR Ou PAR lOTs mulTIPlEs

En 2010, le rapport poids produit / poids emballage aura été optimisé de 5 %. 2009 : la progression est de 1 point. Ce ratio est calculé pour l’ensemble des produits BIC® sur les principaux marchés : États-Unis, Europe, Brésil et depuis 2009 Mexique.

Cette approche est liée à la vision historique du Groupe et au principe du “juste nécessaire”. 63 % des articles d’écriture sont conditionnés en boîte de 12, 20 ou 50 ainsi que 63 % des briquets. 67 % des rasoirs sont commercialisés par lot de 5, de 10 ou plus encore, dans des pochons très légers.
RéDuIRE Au mInImum lEs EmbAllAGEs En POIDs ET En vOlumE

bIC et le “sCORECARD” de Walmart
Depuis 2007, BIC participe activement au programme “Scorecard”, du distributeur Walmart. Il est fondé sur les 7 axes de progrès suivants : supprimer, réduire, réutiliser, recycler, utiliser des matières d’origine renouvelable, économiser, éduquer le consommateur.

En 2009, BIC a continué de travailler à la réduction des emballages : BIC participe entre autre, au Scorecard emballages de Walmart (États-Unis) qui vise à réduire ses emballages de 5 % d’ici 2013. Ainsi, au total, BIC USA a réduit la consommation annuelle de matières pour la fabrication des emballages de 215 tonnes. Par exemple, la barquette de 50 briquets a été modifiée en supprimant le sur-emballage en carton et en réutilisant le plateau. Cela permet d’économiser 11 tonnes de carton et 34 tonnes de plastique.

GuIDE DE COnCEPTIOn DEs EmbAllAGEs
Ce guide apporte aux concepteurs d’emballages de BIC l’ensemble des informations dont ils ont besoin pour mettre en œuvre des emballages les plus respectueux possible de l’environnement : réglementations européennes, réglementations aux États-Unis, cycle de vie, principes génériques et exemples.

0 02

nOs PRODuITs

Les solutions sécurité
sécurité : une priorité, des engagements
EnvERs lEs ClIEnTs

bIC et REACh
En Europe, le règlement REACH (enRegistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques) fixe un nouveau cadre réglementaire pour les substances chimiques. C’est désormais à l’industriel de démontrer l’innocuité des substances chimiques qu’il utilise. BIC a pris en compte le règlement REACH en pré-enregistrant 70 substances pour 5 entités légales. Les enregistrements de ces substances, auprès de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), sont prévus pour la plupart en 2013 et 2018.

BIC fournit chaque année 40 millions de produits d’une qualité constante, vérifiée par de multiples tests. L’information sur la qualité et la sécurité des briquets constitue une priorité pour le Groupe. En Europe, par exemple, BIC édite pour ses clients une lettre d’information semestrielle BICareful, à 200 000 exemplaires et dans une quinzaine de langues, qui informe de l’évolution de la législation et de l’importance de la sécurité des briquets pour BIC. BIC participe aussi au groupe de travail de la Commission Européenne qui coordonne les actions des différents États-membres en vue de l’application de la réglementation sur les briquets.
EnvERs lE COnsOmmATEuR

Le consommateur bénéficie de produits soumis à de multiples tests et contrôles. Par exemple, toutes les encres des stylos sont revues par un toxicologue indépendant qui évalue les risques potentiels et des tests sont réalisés pour vérifier l’absence de substances chimiques dangereuses. Le Groupe BIC mobilise une équipe dédiée à la sécurité des produits pour le suivi et la mise en œuvre des normes, des réglementations et des règles internes.

bICareful
Ce magazine semestriel envoyé aux clients européens du Groupe est consacré en grande partie à la sécurité des briquets BIC®.

02 1

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Nos outils de production
Société industrielle leader dans la fabrication de produits de consommation, BIC fabrique 87 % des produits dans ses propres usines. BIC travaille à réduire les impacts de son activité à tous les stades du cycle de production. BIC s’engage également à avoir un comportement socialement responsable et a mis en place un Code de Conduite unique qui s’applique à l’ensemble des unités de production.

Les faits marquants 2009
Gestion des émissions de gaz à effet de serre
En 2009, BIC a été retenu dans l’indice français de Leadership du Carbon Disclosure Project (CDP) qui réunit les 20 entreprises leaders pour l’intégration du changement climatique dans leur stratégie, l’approche de la contrainte carbone et pour leurs performances en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

2 02

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Un bâtiment certifié à Shelton (USA)
En mai 2009, le nouveau siège de BIC CORPORATION à Shelton (Connecticut, États-Unis), a été certifié “Leadership in Energy and Environmental Design” (LEED) par le “Green Building Council”. En janvier 2010, il a reçu le Prix Entreprise Verte du Connecticut.

lEs EnJEuX
> Limiter l’impact environnemental des usines et de nos activités de transport. > Respecter les Droits de l’Homme au travail avec le Code de Conduite dans les usines BIC et celles des sous-traitants.

Retour d’expérience sur le ferroutage (Portugal, Espagne, Mexique)
BIC a repris quelques expériences de report modal pour réduire l’impact environnemental de son activité transports.

Bilan Carbone®
Le Bilan Carbone® est une méthode qui permet d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre directes et induites par une activité professionnelle, économique ou non, en utilisant des données facilement disponibles. Les règles de calcul publiques et compatibles avec les normes déjà en vigueur (ISO 14064 notamment) ont été mises en place par l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie française.

02 3

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

bAROmèTRE 4

Déployer et maintenir des systèmes de management dans les usines bIC
SM environnement 92 % SM santé sécurité 89 %

Des usines expertes
la maîtrise de la production > BIC fabrique 87 % de ses produits dans ses propres usines. > 92 % des usines BIC sont implantées dans des pays à développement élevé et très élevé et 8 % dans des pays à développement moyen selon l’Indice de Développement Humain (IDH) des pays. Des systèmes de management pragmatiques La politique industrielle du Groupe en matière de santé-sécurité et d’environnement s’articule autour de la mise en place de systèmes de management opérationnels à 92 % pour l’environnement et à 89 % pour la santé et la sécurité. Pour la gestion de l’environnement, certaines usines ont fait le choix de la certification ISO 14001, ce qui représente 32 % des effectifs des sites en 2009. Dans le cadre des systèmes de management, des plans d’actions sont établis pour limiter les impacts environnementaux et réduire les accidents du travail, avec des objectifs simples et pragmatiques. la Gestion du carbone

En 2010, les usines BIC auront déployé des systèmes de management environnement et santé sécurité. 2009 : la progression de chacun de ces indicateurs est de 4 points.
bAROmèTRE 7

Réduire les accidents du travail
Taux de fréquence 87 % Taux de gravité 91 %

En 2010, 100 % des usines du Groupe auront des meilleurs taux de fréquence et de gravité des accidents du travail que la moyenne française du secteur. 2009 : l’indicateur relatif au taux de fréquence (- 8 points) est très influencé par la taille des sites et correspond pour les petits sites à un objectif de zéro accident. L’indicateur relatif au taux de gravité s’est amélioré de 13 points.
Répartition des achats 2009 de matières premières
matières premières Total achats 2009 en matières premières

l’EmPREInTE CARbOnE DEs usInEs

En 2007 l’usine BIC Amazonia (Manaus, Brésil) et l’usine BIC Rasoirs (Verberie, France) ont fait mesurer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) selon la méthode Bilan Carbone® de l’ADEME.

la sécurité au travail
TAuX DE fRéquEnCE DEs ACCIDEnTs Du TRAvAIl : nOmbRE D’ACCIDEnTs quI EnGEnDREnT unE InTERRuPTIOn DE TRAvAIl
par million d’heures travaillées

TAuX DE GRAvITé : nOmbRE DE JOuRs DE TRAvAIl PERDus suITE à un ACCIDEnT
par millier d’heures travaillées

0,39

0,33

0,35

11

Plastiques Métaux Encres et solvants Emballages Autres

45 % 17 % 5% 21 % 12 %

8,7

8,42

2007 2008 2009 2007 2008 2009 Le taux de fréquence des accidents du travail du Groupe BIC pour 2009 (8,4) est 2,9 fois meilleur que la moyenne française du secteur de référence (24,2). Le taux de gravité des accidents du travail du Groupe BIC pour 2009 (0,35) est 3 fois meilleur que la moyenne française du secteur de référence (1,09).

4 02

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Ces 2 études ont montré que les émissions indirectes de GES (émises par les fournisseurs lors de la fabrication des matières, de composants, de l’énergie achetés et utilisés par les usines) représentent l’essentiel des émissions. Les axes de progrès identifiés par le Groupe sont la diminution de la consommation électrique et l’utilisation de plastique recyclé. En 2009, 31 programmes concernant la réduction de la consommation d’énergie ont été finalisés et mis en œuvre.
lEs émIssIOns DIRECTEs DE GEs DEs usInEs

bAROmèTRE 5

Réduire les émissions de GEs de nos activités de production de 5 %
Usines 6 %

Les émissions directes de GES des sites de production du Groupe BIC pour l’année 2009 ont été estimées à 10 930 tonnes équivalent CO2, soit une réduction de 374 tonnes équivalent CO2 par rapport aux émissions de 2008. Il s’agit des émissions de CO2 provenant de la combustion des ressources fossiles (majoritairement gaz naturel et fuel) principalement utilisées pour chauffer les bâtiments.
l’EmPREInTE CARbOnE Du TRAnsPORT

En 2010, les émissions de gaz à effet de serre des usines (émissions directes et indirectes liées à l’électricité) auront été réduites de 5 % par tonne de production. 2009 : cette mesure ne reflète pas les résultats positifs des programmes d’efficacité énergétique menés avant 2007.

BIC mesure par une étude carbone les émissions de GES de sa chaîne logistique. Ainsi, en 2009, le transport aérien représente 46 % des émissions pour 2 % des flux.
bIC ET lE CARbOn DIsClOsuRE PROJECT (CDP)

BIC est membre du CDP depuis 3 ans et, en 2009, BIC a été retenu dans son Indice français de Leadership. Cet indice réunit les 20 entreprises, dont 16 membres du CAC 40, qui ont fourni les meilleures réponses au questionnaire organisé en 5 thèmes : prise en compte de la contrainte carbone et du changement climatique, mesure du carbone, performances et objectifs de réduction de l’empreinte carbone, vérification des indicateurs, gouvernance. La présence de BIC dans cet indice est une reconnaissance du travail du Groupe pour mesurer son empreinte carbone dans le cycle de production et le transport et pour se fixer des objectifs de réduction des émissions. Et d’autres initiatives
lE sIèGE DE bIC CORPORATIOn, AuX éTATs-unIs CERTIfIé “bâTImEnT DuRAblE”

La politique de Santé, Sécurité, Environnement du Groupe BIC est accessible sur le site du Groupe BIC, www.bicworld.com

fRET En TOnnE.Km

AIR

2%
MER

82 %

ROUTE

16 %

émIssIOns DE GAz à EffET DE sERRE
MER

Le nouveau siège de BIC CORPORATION à Shelton (Connecticut, États-Unis), conçu selon les standards du LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) a été certifié en mai 2009 par le “Green Building Council”. Ce label reconnu au niveau national est une marque de reconnaissance pour un bâtiment à haute performance environnementale, du point de vue du design et de la construction.

24 %
ROUTE

30 %
AIR

46 %

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

02 5

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Trois questions à…
Carlos Gasca barrios
RESPONSABLE LOGISTIQUE DE L’USINE BIC MEXICO



Quelle est l’action de BIC Mexico en faveur du ferroutage ? BIC Mexico expérimente sur certains trajets la livraison de clients au Mexique en ferroutage. Le programme inclut également l’acheminement en train de quelques matières premières pour fabriquer le stylo à bille BIC® Cristal®. Pourquoi avoir choisi le ferroutage ? Nous avons cherché à réduire les coûts de production et à améliorer la sécurité du transport. En 2008, Mario Guevara, Directeur Général de BIC, nous avait incités à utiliser des modes de transport ayant une meilleure empreinte carbone. Le rail est une très bonne solution. Le ferroutage a-t-il changé l’organisation des commandes ? La procédure est la même. Nous avons simplement changé la gestion du planning pour tenir compte des délais de livraison.
bAROmèTRE 6

Parmi les initiatives de BIC ayant permis l’obtention de la certification, il y a l’amélioration de l’efficacité énergétique du bâtiment grâce à un système innovant d’éclairage des espaces de travail qui permet d’économiser 1/3 de consommation d’énergie, un système de détecteur de présence, un système d’air conditionné de pointe. La priorité a aussi été donnée à la réutilisation du mobilier et le cas échéant à l’achat de meubles et de moquettes en matières recyclées, ainsi qu’à la promotion des déplacements en vélo des salariés et du covoiturage. Un autre élément du projet de bâtiment LEED a été le recyclage des déchets de déconstruction. Grâce à cette certification, le site a reçu, en janvier 2010, le Prix Entreprise Verte du Connecticut.

Un transport responsable
Pour l’optimisation des opérations de transport des produits vers ses clients et ses consommateurs, le Groupe agit en partenariat avec ses clients distributeurs et ses prestataires logistiques. Le Groupe est à l’écoute de solutions nouvelles apportées par les opérateurs ferroviaires. Les pistes d’amélioration environnementales portent aussi sur la réduction du nombre de kilomètres parcourus à vide. La recherche de boucle usine/entrepôt de distribution/clients est ainsi préconisée pour les usines françaises. le ferroutage : des expériences de report modal Le transport par train est une alternative qui tend à se développer malgré la faiblesse des infrastructures.
bIC A TEsTé quElquEs fluX En 2009

Réduire les émissions de GEs de nos activités de transport de 5 %
Transport international 100 %

> livraisons quotidiennes vers l’Espagne et le Portugal : trajets de l’entrepôt français de Château-Thierry jusqu’à Perpignan effectués en train ; > livraison des colis pour le sud de la France ; > plusieurs flux au Mexique. BIC s’appuie sur ces retours d’expérience pour améliorer l’existant et développer de nouvelles initiatives.

En 2010, les émissions de gaz à effet de serre de nos activités internationales de transport auront été réduites de 5 % par tonne de produits transportés. 2009 : l’objectif est d’ores et déjà atteint.

lEs AvAnTAGEs Du RAIl

> moins de dépendance au pétrole ; > moins d’émissions de gaz à effet de serre ; > moins d’embouteillages et d’accidents.

6 02

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Des usines responsables
En tant que société leader dans la fabrication de produits de consommation, BIC s’engage à avoir un comportement socialement responsable dans le cadre de ses activités. 1er engagement bIC

PéRImèTRE
l’Intégration des usines de produits promotionnels bIC APP L’intégration des nouvelles usines BIC APP dans le périmètre d’application de la politique de développement durable du Groupe BIC se traduira par des plans d’actions prenant en compte la spécificité de cette activité. Dès cette année, les usines seront familiarisées avec les systèmes de reporting sociaux et environnementaux du Groupe pour une application effective au plus tôt.

le Code de Conduite
Le Code de Conduite du Groupe BIC est constitué d’un ensemble de principes professionnels et sociaux qui transcrivent les conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Il s’applique aux usines BIC, lesquelles sont principalement implantées en Afrique du Sud, au Brésil, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Grèce et au Mexique. En outre et bien que 13 % seulement des ventes de BIC concernent des produits sous-traités, BIC attend que ses fabricants sous contrat respectent également le même Code de Conduite. Ainsi depuis 2000, BIC a mis en place un programme spécifique de contrôle du respect de son Code de Conduite par les fabricants sous contrat mondial. En 2005, le programme a été étendu aux fabricants sous contrats locaux et régionaux qui fabriquent des produits BIC® seulement pour les marchés locaux. BIC conçoit la responsabilité sociale comme un partenariat, au service de valeurs communes. Ainsi, BIC définit ses objectifs en recherchant l’engagement en faveur de l’amélioration plutôt que l’interruption de la relation avec ses partenaires.

les 10 principes du Code de Conduite bIC
> un environnement de travail sûr et sain ; > des salaires équitables et une durée de travail raisonnable ; > l’interdiction du travail des enfants ; > l’interdiction du travail obligatoire ou forcé ; > l’interdiction des discriminations ; > la liberté d’association ; > la conformité légale ; > l’interdiction des tests sur les animaux ; > la responsabilité environnementale ; > l’affichage du Code.

02 7

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

bAROmèTRE 8

Déployer et maintenir le Code de Conduite bIC
Usines BIC 95 % Sous-traitants globaux 98 % Sous-traitants locaux 17 % Fabricants sous licence 75 %

2e engagement bIC

mettre en œuvre le Code de Conduite : contrôles et actions correctives
Les usines BIC, les sous-traitants et les fabricants sous licence sont contrôlés régulièrement par : > Des audits sociaux réalisés chez les sous-traitants depuis 2000 par des auditeurs indépendants. Cette approche concerne l’ensemble des sous-traitants fabriquant pour le marché global, le marché local et aussi les fabricants sous licence. Des audits de suivi sont effectués tous les deux ans et permettent de vérifier que les standards sont maintenus à un niveau satisfaisant. > Des autoévaluations menées dans les usines BIC depuis 2006. Les réponses sont analysées par des auditeurs indépendants. Chaque directeur d’usine doit mettre en place, le cas échéant, un plan d’actions correctives (PAC) en accord avec le Département des Ressources Humaines. > Un manuel de formation facilite la mise en place du plan d’actions correctives avec l’aide des équipes locales.

En 2010, les usines BIC, les soustraitants globaux et locaux et les fabricants sous licence auront signé le Code de Conduite du Groupe BIC, auront fait l’objet d’un audit par ou avec l’aide d’une agence indépendante et auront mis ou mettront en place le programme RSE de BIC. 2009 : la priorité a été donnée aux sous-traitants en charge de la production de produits diffusés mondialement qui représentent la quasi-totalité de l’activité sous-traitée. En 2010, l’accent sera mis sur les autres sous-traitants.

lEs 6 éTAPEs DE l’évAluATIOn DEs fAbRICAnTs sOus COnTRAT

Le fabricant sous contrat analyse et signe le Code de Conduite du Groupe BIC

1 4

Un organisme de contrôle externe indépendant procède à une évaluation initiale du fabricant sous contrat

2 5

Le fabricant sous contrat soumet un Plan d’actions correctives (PAC) à BIC

3 6

Fabricant sous contrat mondial Sous-traitant qui fabrique des produits pour une diffusion mondiale. Fabricant sous contrat local Sous-traitant qui fabrique des produits pour un marché local, par exemple un pays. Fabricant sous licence BIC® Fabricant chargé aussi de la distribution locale des produits.

Le fabricant sous contrat met en place le PAC pendant une période concertée et raisonnable

Une évaluation de suivi vise à confirmer l’application des mesures correctives

Une évaluation régulière est effectuée tous les deux ans

Effectifs bIC 2009

9 695
CoLLaBoraTeUrS

EffECTIfs PERmAnEnTs bIC PAR CATéGORIE DE PAys à RIsquE “DROITs DE l’hOmmE” (2009)*

94 %

4%
PAYS LIBRES

2%

PAYS PAYS PARTIELLEMENT NON LIBRES LIBRES

8 02

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

* Source : Freedom House

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Résultats des évaluations des sous-traitants
fAbRICAnTs sOus COnTRAT sElOn l’InDICE DE DévElOPPEmEnT humAIn (IDh) DEs PAys (2009) fAbRICAnTs sOus COnTRAT PAR CATéGORIE DE PAys à RIsquE “DROITs DE l’hOmmE” (2009)*

69 % 55 % 31 % 0%
DÉvELOP. HUMAIN ÉLEvÉ ET TRèS ÉLEvÉ DÉvELOP. HUMAIN MOYEN DÉvELOP. HUMAIN FAIBLE PAYS LIBRES

Pays
Argentine Chine

Nombre de fabricants sous contrat mondial
1 29 6 1 3 2 2 1 2 2 2 2 1 1 3 58

36 % 9%
PAYS PAYS PARTIELLEMENT NON LIBRES LIBRES * Source : Freedom House

Corée du Sud États-Unis Inde Italie Japon Malaisie Mexique Philippines Rép. tchèque Taiwan Thaïlande Turquie vietnam TOTAl

57
fabricants ont signé le Code de Conduite et ont fait l’objet d’une évaluation

39
fabricants se sont engagés dans un plan d’actions correctives

18
fabricants ont achevé la réalisation d’un plan d’actions correctives

PRInCIPAuX éCARTs AvEC lE CODE DE COnDuITE

> Santé - Sécurité > Salaires > Durée du travail
PRInCIPAuX PROblèmEs REnCOnTRés lORs DE l’évAluATIOn

> Dépassement du nombre d’heures supplémentaires > Fabricants sous contrat qui mettent trop de temps (plus de 6 mois) à mettre en place des mesures d’actions correctives et à être en conformité > Fabricants sous contrat qui ont du mal à rester en conformité entre deux audits (2 ans).

02 9

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

Des usines bien gérées
Des plans d’actions pour réduire nos impacts
Des objectifs simples sont fixés aux usines qui contribuent à la performance environnementale globale du Groupe tout en répondant à leurs enjeux spécifiques (production, ressources, implantation géographique, etc.).

Ressources en eau

12 programmes de réduction en 2009
La consommation d’eau rapportée à la tonne de produits, a diminué de plus de 8 % entre 2008 et 2009. Cette amélioration de l’efficacité d’utilisation de l’eau du Groupe BIC s’inscrit dans la continuité de celles engagées depuis plusieurs années. Au global, en 2009, 50 % des sites ont réduit leur consommation d’eau conduisant ainsi à une diminution brute de plus de 11 % de l’eau consommée par le Groupe. BIC Rasoirs (France), qui représente 49 % de la consommation d’eau du Groupe, continue à bénéficier des récentes améliorations des procédés et a enregistré une diminution de 18 % de sa consommation d’eau sur la dernière année. De plus, 3 sites ont diminué leur ratio de consommation d’eau tout en augmentant leur production ; c’est le cas de BIC Violex (Grèce) qui voit sa consommation d’eau diminuer de 9 % alors que sa production a augmenté de 0,8 %. D’autres sites ont amélioré leur ratio de consommation d’eau rapportée à leur production comme par exemple BIC CORPORATION Milford (États-Unis). Ce site a réduit son ratio de 33 % grâce à l’installation de compteurs pour les différentes utilisations d’eau qui ont permis une meilleure gestion des demandes. Ressources en énergie

COnsOmmATIOn AnnuEllE D’EAu RAPPORTéE à lA PRODuCTIOn Du GROuPE bIC en mètres cubes par tonne

22,91 10,35 9,48

2007 2008 2009

31 programmes de réduction en 2009
L’énergie consommée par tonne de production est quasiment stable comparée à 2008 (0,03 point). Bien que 21 sites sur 30 aient réduit leur consommation d’énergie, permettant une réduction globale de 3,3 %, ces réductions n’ont pas toujours été liées à des variations de production. En effet, la consommation d’énergie n’est pas toujours linéairement corrélée à la production mais dépend d’autres facteurs comme les conditions climatiques. Certains sites comme BIC Ecuador (Équateur) et BIC Amazonia (Brésil) ont réduit leur consommation d’énergie tout en augmentant leur production. Quelques améliorations significatives en termes d’efficacité énergétique par tonne de production concernent les sites de BIC Ecuador (Équateur), BIC Écriture 2000 (France) et BJ 75 (France)

COnsOmmATIOn AnnuEllE D’énERGIE RAPPORTéE à lA PRODuCTIOn Du GROuPE bIC en gigajoules par tonne

14,56

14,24 14,27

2007 2008 2009

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

0 03

Nota : pour assurer une meilleure fiabilité des données publiées, les informations des années précédentes concernant l’énergie ont été affinées.

nOs OuTIls DE PRODuCTIOn

avec des réductions respectives de 27 %, 12 % et 8 %. Le site de BIC Écriture 2000 (France) a réduit significativement sa consommation grâce à la mise en place d’un compresseur à vitesse variable pour répondre plus finement à la demande ainsi qu’à la régulation de la température des circuits de refroidissement en fonction de la température extérieure. Le site de BJ 75 (France) a réduit sa consommation grâce à différentes actions comme, entre autres, l’installation de systèmes permettant la régulation de chauffage et de l’air conditionné. Gestion des déchets

DéChETs InDusTRIEls DAnGEREuX RAPPORTés à lA PRODuCTIOn Du GROuPE bIC en tonne par tonne

0,0283 0,0270

0,0268

2007 2008 2009

24 programmes d’amélioration en 2009
DéChETs InDusTRIEls DAnGEREuX

RéPARTITIOn DEs DéChETs InDusTRIEls DAnGEREuX En 2008 ET 2009 Du GROuPE bIC
en % du total exprimé en tonne

Le Groupe BIC a réalisé une réduction de 0,8 % de la quantité de déchets dangereux par tonne de production par rapport à 2008. Les améliorations les plus significatives concernent les sites de BIC Mexico (Mexique) avec une diminution très importante de 54 %, BIC Ecuador (Équateur) avec 40 % et BIC Boulogne (France) avec 24 %. Par exemple, BIC Écriture 2000 (France) a réduit sa production de déchets dangereux de 10 %, entre autres grâce à la réutilisation des contenants de certaines matières premières. BIC Boulogne (France), grâce au recyclage des solvants utilisés dans la fabrication des encres, a réduit de 14 tonnes par an la production de déchets dangereux entre 2008 et 2009.
DéChETs InDusTRIEls nOn DAnGEREuX
12

47 34 19 9 6 32

41

RECYCLAGE INCINÉRATION MISE EN AUTRES AvEC RÉCUCENTRE DE TRAITEMENTS / PÉRATION STOCkAGE DESTRUCTION(1) D’ÉNERGIE

DéChETs InDusTRIEls nOn DAnGEREuX RAPPORTés à lA PRODuCTIOn Du GROuPE bIC
en tonne par tonne

0,18

0,19

0,18

En 2009, le Groupe enregistre une diminution de 3 % de la production de déchets industriels non dangereux rapportée à la tonne de produit. La valeur brute de déchets industriels produits a diminué de 6 %. 15 usines ont réduit leur ratio de production de déchets ramenée à la tonne de production. Ainsi, BIC CORPORATION Milford (États-Unis), BIC APP St. Petersburg (États-Unis) ont diminué respectivement leur ratio de 35 % et 22 % et BIC Amazonia (Brésil) et BIMA (France) ont enregistré une amélioration de 21 % et 19 %. BIC Rasoirs (France) a réduit sa quantité de déchets en instaurant le recyclage en production du plastique issu de ses déchets de fabrication.

2007 2008 2009

RéPARTITIOn DEs DéChETs InDusTRIEls nOn DAnGEREuX En 2008 ET 2009 Du GROuPE bIC
en % du total exprimé en tonne

59 59 35 32 6 4 <1 32

RECYCLAGE INCINÉRATION MISE EN AUTRES AvEC RÉCUCENTRE DE TRAITEMENTS / PÉRATION STOCkAGE DESTRUCTION(1) D’ÉNERGIE

Indicateurs extra-financiers 2009 audités. (1) La catégorie “autres traitements/destruction” regroupe les autres techniques de traitement des déchets comme l’incinération sans récupération d’énergie.

03 1

nOTRE REsPOnsAbIlITé sOCIAlE

Notre responsabilité sociale
Présent sur 5 continents, BIC poursuit son engagement en développant les compétences et la formation de tous ses salariés. Localement, les filiales du Groupe apportent leur soutien à différentes communautés autour des sites.

Les faits marquants 2009
Enquête valeurs 2009
En octobre 2009, nous avons mesuré l’adhésion des salariés aux valeurs du Groupe, pour la 3e fois depuis 2005. Les résultats montrent que l’adhésion globale aux valeurs est de 80 %, soit au même niveau qu’en 2007.

2 03

nOTRE REsPOnsAbIlITé sOCIAlE

Les 3 accords : seniors, employabilité, handicapés
Trois accords signés en France, emblématiques de la volonté du Groupe : > maintenir les plus de 55 ans dans l’emploi ; > gérer les compétences pour permettre les évolutions de carrières et préparer demain ; > stimuler l’intégration des handicapés dans le Groupe.

lEs EnJEuX
> Renforcer l’employabilité des salariés par la formation. > Promouvoir les initiatives locales de soutien aux communautés.

La mixité
Mise en place d’un groupe de travail sur la place des femmes dans l’entreprise, en vue d’une proposition de plan d’actions.

Employabilité
Favoriser l’employabilité consiste à mettre en œuvre tous les moyens de formation, d’acquisition et de développement des connaissances nécessaires pour développer les compétences et l’adaptation d’un salarié à son environnement de travail ou à une évolution de poste.

Nos Communautés
221 actions : dons de produits, dons financiers et travail bénévole des salariés.

03 3

nOs sAlARIés

les valeurs bIC
> Éthique > Responsabilité > Esprit d’équipe > Simplicité > Ingéniosité

BIC, mondial, proche et accessible
l’implantation du Groupe confère à bIC un rayonnement mondial 3,2 millions de points de ventes distribuent les produits BIC®. Le Groupe est présent sur les cinq continents et dans 160 pays. BIC fabrique et distribue ses produits sur les marchés les plus développés comme les plus défavorisés. Marque mondialement implantée et reconnue, l’approche locale de BIC génère une grande proximité. L’ancrage local de BIC se vérifie dans les faits : la grande majorité des collaborateurs du Groupe à travers le monde est recrutée sur les marchés locaux, les salariés expatriés représentant 0,5 % de l’effectif. Réorganisation d’effectifs et respect des accords collectifs Dans tous les pays où BIC est implanté, le Groupe respecte les conventions et les accords collectifs qui lui sont applicables. Ainsi, 95 % des salariés sont concernés. Dans le cas de réorganisations, la politique du Groupe est de garantir à minima le respect des obligations légales locales, en concertation avec les partenaires sociaux, de favoriser le replacement des personnes chaque fois que cela est possible et d’attribuer des indemnités de départ supérieures au minimum légal.

l’adhésion des salariés aux valeurs bIC
Depuis 2005, BIC mène tous les deux ans auprès de ses collaborateurs une enquête sur les valeurs du Groupe. Les résultats de l’enquête 2009 montrent que l’adhésion globale aux valeurs est de 80 % (80 % en 2007, 75 % en 2005). Le taux de participation reste élevé, 72 %, malgré un léger recul (77 % en 2007, 79 % en 2005).
lEs vAlEuRs bIC lEs Plus fORTEs

Éthique : 84 % d’adhésion Responsabilité : 85 % d’adhésion
lEs vAlEuRs bIC lEs mOIns fORTEs

Travail d’équipe : 75 % d’adhésion Simplicité : 76 % d’adhésion > L’adhésion aux valeurs les plus fortes reste aussi élevée qu’en 2007. > Sur la base de ces résultats, les managers ont commencé à organiser des réunions d’équipes pour établir des plans d’actions spécifiques par entités (département, entreprise, filiale…).

EffECTIfs PERmAnEnTs s PAR PôlE D’ACTIvITé

TAuX DE PROmOTIOn InTERnE DEs mAnAGERs (nIvEAuX 3, 4, 5 ET 6)

Services logistique, marketing et administratif Force de vente et services aux clients Production et R&D

Recrutement externe Promotion interne 20 % 17 % 30 %

9 695 8 576
1 546 1 707

8 312
1 647 1 544

1 989 1 924 80 % 83 % 70 %

5 323

5 121

5 782

2007

2008

2009

2007

2008

2009

4 03

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

nOs sAlARIés

Une priorité : développer les compétences et la formation pour tous
Développer l’employabilité des salariés est un axe majeur de la politique de Ressources Humaines du Groupe. Les programmes et les formations sont conçus pour faire face aux évolutions des besoins des métiers. bIC university : levier de développement professionnel En 2009, BIC University a poursuivi ses efforts, notamment auprès des équipes marketing. Un nouveau programme autour du concept de “Blue Ocean Strategy”, développé par Chan Kim et Renée Mauborgne, deux professeurs de Management mondialement reconnus de l’INSEAD (école de management basée à Fontainebleau, France), a vu le jour. Les équipes marketing des différents continents où le Groupe est implanté en ont bénéficié. Depuis plusieurs années, BIC University introduit les mises en situation (ou “business games”) dans ces programmes. Ces approches pédagogiques innovantes ont vocation à s’intensifier. Des groupes de co-développement sont mis en place dans le cadre des principaux programmes de formation. Une approche qui repose sur l’interaction entre salariés participants (partage d’expériences et de connaissances, études de situations…) pour améliorer sa pratique professionnelle. Développement des ressources clés et promotion interne Par ailleurs, BIC poursuit ses efforts dans le domaine de l’identification et du développement de ses ressources clés. De nouveaux processus de “People review” ont été mis en place pour favoriser le partage entre les équipes de management des différentes entités du Groupe. BIC continue à privilégier la promotion interne dans les nominations à des postes de direction. En 2009, le taux de promotion interne du Groupe est de 70 %.
bAROmèTRE 9

Développer l’employabilité des salariés
Formation 81 % Satisfaction 100 %

En 2010, les salariés BIC recevront 20 heures de formation par an et le taux de satisfaction sera supérieur à 80 sur 100. 2009 : L’indicateur de formation est en progression de 3 points. L’évaluation de la satisfaction des salariés est calculée par une société indépendante.

POuRCEnTAGE DE fEmmEs

2007 2008 2009 20 % 20 % 20 %

Conseil d’Administration

Direction Générale 10 % 14 % 14 % Managers
(niveaux 3, 4, 5 et 6)

18 % 22 % 22 % 42 % 41 % 42 % 41 % 40 % 41 %

Autres managers et non-managers Total

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

03 5

nOs sAlARIés

nOmbRE DE JOuRs DE fORmATIOn REçuE

15 769

16 260

15 837

Faire progresser l’ouverture et la diversité
3 accords clés : handicap, seniors, employabilité En parallèle de la gestion des compétences des cadres de haut niveau et des dirigeants, BIC a décidé de mettre en place des mesures importantes en vue de valoriser les compétences de l’ensemble des salariés du Groupe et notamment par la signature de trois accords en France :
sEnIORs :

2007

2008

2009

ThèmEs DEs fORmATIOns 2009
(en nombre d’heures de formation reçues) DÉvELOPPEMENT PERSONNEL COMPÉTENCE DE LEADERSHIP

5 481

une problématique globale pour le Groupe, avec dans un premier temps une réponse en France qui vise trois objectifs : maintenir les compétences des plus de 55 ans, adapter les postes aux compétences physiques et lutter contre la démotivation.

21 371

CULTURE BIC

13 356
FORMATIONS TECHNIQUES

EmPlOyAbIlITé : l’objectif est de permettre aux salariés de s’appuyer sur l’entreprise, mais aussi sur leurs compétences et leur expérience pour préparer des évolutions de carrières qu’ils souhaitent ou auxquelles ils auront à faire face. Pour cela, le Groupe développe la formation, la reconnaissance des diplômes et des compétences, la mobilité choisie. EmPlOI DEs hAnDICAPés : pour favoriser l’emploi des handicapés, et aussi pour répondre aux obligations légales, un correspondant handicap sera nommé dans chaque site du Groupe en France. L’objectif est de mieux communiquer autour des postes disponibles, de sensibiliser les managers aux opportunités d’embauche et à l’intérêt de travailler avec des personnes handicapées, tout en renforçant les partenariats avec les associations.

86 491

bIC university se penche sur la diversité
Dans le cadre du Forum BIC de développement durable, les 7 et 8 juillet 2009, les retours d’expériences de deux grandes entreprises ont été présentés. Sodexo et Danone ont précisé comment la diversité, dans toutes ses expressions, est un atout pour l’entreprise : hommes/femmes, handicapés, seniors, origines diverses… Intégrer les hommes et les femmes dans leur diversité rend l’entreprise plus humaine et plus performante.

Ces trois accords ont été signés en France site par site. Ils intègrent donc les problématiques de chacun des sites : âge des salariés, nature des sites : industriel ou tertiaire… Groupe de travail sur les femmes Dans le cadre d’un projet global sur la diversité, le Groupe BIC a lancé à la fin de l’année 2009, en France, un projet pilote sur la mixité. L’objectif est d’encourager l’accession d’un plus grand nombre de femmes à des postes de direction au sein de notre organisation. Le projet, mené à l’initiative de la Direction des Ressources Humaines, est porté en interne par un groupe de travail composé de femmes et d’hommes de la Société BIC. Il propose une approche concrète, simple et participative, fidèle aux valeurs du Groupe. Ce groupe de travail formulera des propositions de plan d’actions qui seront présentées au Comité de Direction du Groupe BIC.

6 03

Indicateurs extra-financiers 2009 audités.

nOs sAlARIés

Une action adaptée aux besoins des situations locales
Aux états-unis, améliorer le bien-être au travail Le programme “Wellness In ActioN (WIN)” (la santé en action) favorise l’activité physique. BIC encourage ainsi les employés de ses sites aux États-Unis à adopter des styles de vie actifs et sains et à améliorer leur santé grâce au programme. Un concours récompense ceux qui réduiront leurs taux de cholestérol, de sucre dans le sang, leur tension artérielle et/ou leur poids. Un des rendez-vous de ce programme est de participer au “National Walk@Lunch Day” par une marche à l’heure du déjeuner, sur le parcours aménagé du site de BIC CORPORATION, pour sensibiliser aux bienfaits de l’activité physique. En Afrique du sud, lutter contre le virus du sida Depuis 2000, BIC Afrique du Sud a mis en place pour ses salariés un programme, pour combattre le virus HIV et le Sida. Il est géré par la clinique interne et par un Comité de Pilotage composé de sept salariés de l’entreprise. Ces salariés reçoivent une formation continue pour maintenir et développer leurs compétences. Le projet comporte 3 volets : un plan d’éducation où des moyens nombreux et variés sont mobilisés, des consultations et un programme de dépistage volontaire et gratuit, un programme de santé qui inclut l’accès aux conseils, aux médicaments et aux soins. Le Comité de Pilotage travaille, depuis 2009, sur deux enjeux clés pour la réussite du programme : > la stigmatisation sociale, encore trop souvent un frein au dépistage ; > la crainte des résultats du dépistage, certaines personnes préférant ne pas savoir si elles sont ou non séropositives. Durant les cinq dernières années, 3 salariées enceintes et séropositives ont reçu un traitement antirétroviral pendant et après leurs grossesses. Toutes se portent bien et ont donné naissance à des enfants non porteurs du virus.

un projet pilote sur la mixité
Le projet sur la mixité hommes/femmes s’articule autour de trois leviers principaux : > l’amélioration de la visibilité des femmes aux postes d’encadrement ; > l’amélioration des processus Ressources Humaines et des pratiques managériales ; > l’évolution continue du Groupe BIC vers plus de diversité.

03 7

nOs COmmunAuTés

Soutenir des actions locales pour nos communautés
RéPARTITIOn En nOmbRE D’ACTIOns

AUTRES (ENvIRONNEMENT, SPORT, AIDE HUMANITAIRE D’URGENCE…)

ÉDUCATION

65 %

21 %
SANTÉ

Le Groupe BIC répond à des enjeux sociétaux lorsqu’il agit pour les communautés. Les actions, pilotées localement par les filiales, peuvent être à l’initiative de la filiale, des employés ou des parties prenantes ayant identifié des besoins. En 2009, 221 opérations représentant plus de 0,5 % du résultat avant impôt ont été conduites dans le monde. Ces opérations prennent la forme de dons de produits, de dons financiers ou de volontariat des employés et répondent à des enjeux locaux mais aussi globaux. En cohérence avec les métiers du Groupe, BIC intervient principalement dans les domaines de l’éducation et de la santé. Ces deux types d’opérations représentent 79 % des actions auprès des communautés et 90 % de la valeur financière de ces opérations. Il s’agit par exemple du don de 20 000 stylos à des écoles éthiopiennes par BIC Canada, ou encore du programme de BIC NouvelleZélande qui soutient une fondation de lutte contre le cancer, The New Zealand Breast Cancer Fundation par du bénévolat, par le don de produits BIC® et par un don financier de 30 000 euros. BIC s’engage aussi, en fonction des besoins, pour l’environnement, l’aide humanitaire d’urgence et le sport. Par exemple, des employés de BIC Nicaragua participent à un programme de protection de la ponte des tortues. BIC est implanté et réalise 94,77 %de son chiffre d’affaires dans les pays développés, à haut et très haut Indice de Développement Humain (IDH) et le Groupe réalise dans ces zones 67 % de ses opérations, souvent en faveur de ses communautés locales. Moins présent dans les pays à faible et moyen IDH, BIC n’en a pas moins mis en place 33 % de ses opérations.

14 %

RéPARTITIOn DE lA vAlEuR fInAnCIèRE DEs OPéRATIOns (estimation interne)
AUTRES (ENvIRONNEMENT, SPORT, AIDE HUMANITAIRE D’URGENCE…) ÉDUCATION

33 %

10 %
SANTÉ

57 %

8 03

nOs COmmunAuTés

Aider l’intégration scolaire des enfants atteints de trisomie En septembre 2009, BIC Espagne s’est joint à la fondation Talita pour soutenir l’intégration sociale et scolaire d’enfants atteints de maladies mentales ou physiques comme la trisomie 21. Des employés de BIC, des bénévoles de la fondation, le footballeur du FC Barcelone Gerard Piqué, le designer Toni Miro et dix autres célébrités espagnoles se sont associés pour réaliser un calendrier dont la présentation à la presse a donné lieu à un atelier de coloriage au bénéfice des enfants de la fondation. lutter contre le cancer du sein En 2009, BIC CORPORATION (États-Unis) a donné plus de 90 000 euros à la National Breast Cancer Foundation. Cette fondation travaille à la prévention et à la détection précoce des cancers du sein. Elle soutient également la recherche. En octobre, mois de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein, la façade du siège social de BIC CORPORATION est devenue rose afin de symboliser l’engagement du Groupe. Des salariés équatoriens aident des enfants défavorisés Chaque année en Équateur, plusieurs équipes de salariés BIC identifient les besoins des communautés locales pour leur venir en aide pendant la période de Noël. En 2009, l’équipe de production a décidé d’acheter les médicaments à quelques enfants hospitalisés parmi les plus pauvres. Les équipes des ventes et de la logistique ont construit des équipements sanitaires dans la Casa de la Misericordia, une fondation dédiée aux enfants et y ont préparé des repas pour Noël.
RéPARTITIOn DEs ACTIOns PAR PAys sElOn l’InDICE DE DévElOPPEmEnT humAIn (IDh) DEs PAys
DÉvELOPPEMENT ÉLEvÉ ET TRèS ÉLEvÉ

DÉvELOPPEMENT FAIBLE

67 %

9%
DÉvELOPPEMENT MOYEN

24 %

03 9

nOs COmmunAuTés

nombre d’opérations

Type de programme

Exemples d’opérations au sein des filiales du Groupe bIC
> Italie : Don de rasoirs et de produits d’écriture aux victimes d’un séisme à Milan en avril 2009. > Roumanie : Don de kits de coloriage BIC kids à l’association SOS village Children de Bucarest. > Canada : Don de 20 000 stylos aux écoles éthiopiennes via l’association Global Reach Children’s Fund. > Espagne : 56 dons de produits d’écriture à des associations du monde entier. > france : Dons réguliers de produits à l’association Dons Solidaires, pionnier du mécénat de produits non alimentaires en France. > Guatemala : Organisation d’une soirée au théâtre et don de produits de coloriage en faveur de personnes défavorisées. > france : Don à l’AFEv, une association dédiée à la lutte contre l’échec scolaire. > usA : Don aux Pinellas Education Foundation, une organisation regroupant des entrepreneurs et des membres de la société civile qui cherchent à améliorer l’enseignement public. > usA : BIC a abondé les dons des salariés à destination d’United Way, un programme destiné à aider les personnes les plus démunies. > usA : Organisation d’événements pour lever des fonds lors de Thanksgiving, en vue de fournir des repas aux plus défavorisés. > usA : 129 salariés se sont mobilisés pour procurer de la nourriture de qualité à des enfants défavorisés, en collaboration avec la Banque Alimentaire du Connecticut. > honduras : 14 salariés ont passé Noël avec des personnes handicapées. > Afrique du sud : Des salariés se sont engagés au profit du Personal Concept Project, une association qui vient en aide chaque année à 50 jeunes des quartiers défavorisés de Soweto s’engageant tous les week-ends dans des projets en faveur de la communauté.

bAROmèTRE 10

Renforcer l’engagement auprès de nos communautés
Contribution > 0,5 %

171
Dons de produits Dons financiers Travail bénévole des salariés

En 2010, BIC contribuera pour plus de 0,5 % de son résultat avant impôt par des actions en faveur de ses communautés : dons de produits, aide financière à des organisations caritatives. 2009 : la contribution a dépassé à nouveau 0,5 % du bénéfice avant impôt.

56

46

04 0

REPèREs

Parties prenantes
Promouvoir le dialogue et la transparence avec les parties prenantes BIC entretient un dialogue régulier et transparent avec ses actionnaires et la communauté financière, ses clients, ses communautés locales, consommateurs, fournisseurs et sous-traitants. Une réunion annuelle permet de partager les orientations et les pratiques du Groupe avec certains d’entre eux. un panel impliqué chaque année BIC a constitué un panel de 4 parties prenantes : 2 clients, Lyreco et Maroc Stylos, 1 prestataire, Norbert Dentressangle, 1 analyste investisseur, Oddo Securities. Ce panel est consulté chaque année lors d’entretiens individuels et intervient pour : > poser un regard externe sur la stratégie de développement durable ; > commenter les pratiques de l’entreprise ; > suggérer des améliorations qui peuvent alimenter nos plans d’actions ; > formuler un avis sur la politique du Groupe. bIC actif dans des groupes de travail BIC participe à l’activité de fédérations et de groupes de travail inter-professionnels pour être acteur du secteur, et notamment : Comités de normalisation Briquets, Instruments d’écriture et Jouets, Observatoire Responsabilité Sociale des Entreprises (ORSE), AGRION, ILEC – Comité Environnement, Efficient Consumer Response (ECR) – Comité Emballages et Transport, Fédération Européenne du Briquet, European Writing Instruments Manufacturers Association (EWIMA), Writing Instruments Association (WIMA), Plateforme ADEME AFNOR affichage environnemental.

l’engagement de bIC vu par Oddo securities
Nous notons une vraie prise en compte par BIC de ses enjeux autour de la problématique du jetable, avec une réponse à ce défi par l’innovation : stratégie d’écolabel, gamme de produits en matières alternatives, recherche sur les matériaux. Ceci répond à nos attentes sur le “licence to operate”. Enfin, BIC a réfléchi sur les questions de valorisation des actions de développement durable en terme de gain financier et extra-financier et pourrait travailler encore pour chiffrer plus systématiquement, y compris financièrement, les actions positives mises en place comme la réduction des emballages ou la certification LEED du siège social américain.



Jean-Philippe Desmartin
RESPONSABLE INvESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE ODDO SECURITIES

l’engagement de bIC vu par lyreco
Nous constatons que BIC a franchi une nouvelle étape avec l’obtention d’un écolabel reconnu tel que le NF Environnement, qui contribue à répondre à ses enjeux environnementaux. Par ailleurs, l’expérience de BIC dans les analyses de cycle de vie deviendra intéressante si BIC peut fournir une information environnementale facile à comprendre par les clients. Aujourd’hui, le développement durable est un point de différenciation ; demain, ce sera peut-être un élément de sélection des fournisseurs.

Guy hornung
DIRECTEUR QUALITÉ, ENvIRONNEMENT ET DÉvELOPPEMENT DURABLE - LYRECO

04 1

REPèREs

Les présentations d’investissement socialement responsable à un public d’initiés nous ont permis d’évaluer la pertinence de nos actions. Les retours de ces présentations sont encourageants, même si beaucoup reste à faire. Ils valident les efforts déployés par le Groupe BIC, en particulier la démarche entamée pour traiter nos enjeux.



Dialogue avec la communauté financière > Dans le cas des actionnaires et de la communauté financière, le dialogue s’articule autour de différents temps forts : présentation développement durable à l’Assemblée Générale, présentation au Conseil d’Administration, plusieurs réunions d’investisseurs. > En 2009, BIC a présenté le développement durable à des investisseurs institutionnels à l’occasion d’évènements dédiés. Le Groupe a notamment participé à la Conférence “Oddo mid Cap Forum”, à Lyon. À cette occasion, BIC a rencontré des analystes et des gérants financiers et extra-financiers.

Christine Desbois
DIRECTRICE DÉvELOPPEMENT DURABLE BIC

Distribution des revenus aux parties prenantes*

Chiffre d’affaires de

504 millions d’euros en Europe 683 millions d’euros en amérique du Nord et océanie 295 millions d’euros en amérique latine 81 millions d’euros au moyen-orient, afrique et asie
ACTIOnnAIREs bAnquEs éTATs InvEsTIssEmEnTs

1 562,7 millions d’euros

EmPlOyés

fOuRnIssEuRs

417
millions d’euros

845
millions d’euros

62
millions d’euros

- 171
millions d’euros

51
millions d’euros

217
millions d’euros

Ce montant correspond aux salaires chargés, aux primes et participations versées aux employés.

Ce montant correspond aux achats de matières premières, de consommables et aux achats de prestations de services et inclut certaines taxes locales.

Ce montant comprend 65 millions d’euros versés au titre des dividendes ainsi que 3 millions d’euros nets reçus suite à l’exercice de stock-options et à l’acquisition d’actions d’autocontrôle.

Ce montant cumule 191 millions d’euros reçus au titre des emprunts contractés par le Groupe, nets des remboursements effectués, et 20 millions d’euros investis dans le portefeuille d’actifs financiers.

Ce montant cumule les montants versés dans le monde au titre des impôts sur les bénéfices.

Ce montant intègre 53 millions d’euros d’acquisition d’immobilisations corporelles et incorporelles, 7 millions d’euros reçus au titre de cessions d’immobilisations, 182 millions d’euros d’acquisition de filiales et titres mis en équivalence, ainsi que 11 millions d’euros reçus suite à un changement de support d’investissement.

* La distribution des revenus aux parties prenantes ne tient pas compte de la variation du besoin d’exploitation.

2 04

REPèREs

Gouvernance
Conformément aux recommandations sur la bonne gouvernance, le Conseil d’Administration compte au moins un tiers d’administrateurs indépendants (quatre sur dix exactement), c’est-à-dire n’entretenant aucune relation de quelque nature que ce soit avec la société, son Groupe ou sa Direction qui puisse compromettre l’exercice de leur liberté de jugement. De plus, depuis 2006, les fonctions de Président du Conseil d’Administration et de Directeur Général sont dissociées. Par ailleurs, quatre nationalités différentes sont représentées au sein du conseil, ce qui permet à BIC de bénéficier d’une réelle vision internationale.
Gouvernance
Un tiers d’administrateurs indépendants (n’entretenant aucune relation avec la société, son Groupe ou sa Direction qui puisse compromettre l’exercice de leur liberté de jugement) (1) Nombre de réunions du Conseil d’Administration au cours de l’exercice (1) Taux moyen de présence Existence de comités spécialisés

Performance bIC
Conseil d’Administration 4/10 Comité d’Audit 2/3 9 98,9 % 2 comités Comité d’Audit 4 Comité d’Audit 100 % Comité des Rémunérations et des Nominations 3 Comité des Rémunérations et des Nominations 100 % Comité des Rémunérations et des Nominations 2/3

Administrateurs

Nombre de réunions de ces comités au cours de l’exercice (1)

Taux moyen de présence

Évaluation du fonctionnement du Conseil d’Administration tous les 3 ans (1)

Évaluation effectuée début 2010 par questionnaire interne. Pas de modifications du règlement Intérieur du Conseil d’Administration 3 ans(3), renouvelable Tous les administrateurs respectent la règle de cumul des mandats Document de référence Rapport de gestion du Conseil d’Administration Assemblée Générale Mixte du 14 mai 2009 : 84,2 % sur première convocation

Durée du mandat des administrateurs Cumul de mandats (2)

Rémunération des administrateurs
Actionnaires

Quorum aux Assemblées Générales

(1) Code de gouvernement d’entreprise AFEP/MEDEF de décembre 2008. (2) Article L. 225-21 du Code de Commerce. (3) Sauf durée inférieure afin de permettre un renouvellement plus harmonieux.

04 3

REPèREs

Notation ISR
(Investissement Socialement Responsable)

indice FTSe4Good europe
Depuis 2005, BIC est inclus dans l’indice FTSE4Good Europe rassemblant 270 entreprises dont 38 sociétés françaises qui présentent les meilleures performances sur le plan social, environnemental et sur celui de la gouvernance. Les valeurs sont sélectionnées sur la base de la notation de Eiris, conformément aux règles du FTSE4Good Europe.

indice aSPi eurozone®
BIC fait partie de l’ASPI Eurozone®, un indice composé des 120 entreprises cotées de la zone euro (univers DJ Euro Stoxx) présentant les meilleures performances sociales et environnementales. Les valeurs sont sélectionnées sur la base des notations de vigeo.

indice ethibel excellence index® europe
BIC est inclus dans cet indice composé de 200 valeurs d’entreprises européennes cotées (univers DJ Stoxx 600 Europe). Il s’agit des entreprises présentant, sur la base des ratings de vigeo, des performances au-dessus de la moyenne en matière sociale et environnementale, et respectant les critères éthiques établis par l’organisation indépendante Forum Ethibel.

indice français de Leadership du Carbon Disclosure Project (CDP) registre d’investissement ethibel
BIC est sélectionné dans le registre d’investissement Pioneer Ethibel et Ethibel Excellence. Ce registre est utilisé par un nombre croissant de banques, fonds d’investissements et investisseurs institutionnels pour l’investissement socialement responsable en Europe. En 2009, BIC a été retenu dans cet indice qui réunit 20 entreprises, dont 16 membres du CAC 40 qui ont fourni les meilleures réponses au questionnaire CDP. Créé en 2000, le CDP (Carbon Disclosure Project) est une démarche menée pour le compte de 475 investisseurs institutionnels gérant plus de 55 000 milliards de dollars. Les grandes entreprises sont interrogées sur l’intégration du changement climatique dans leur stratégie, sur leur approche de la contrainte carbone et sur leurs performances en matière de gaz à effet de serre.

04 4

REPèREs

Attestation
sur les procédures de collecte d’une sélection d’informations publiées dans le Rapport de Développement Durable
sOCIéTé bIC - Exercice clos au 31 décembre 2009
À la demande du Groupe BIC, nous avons procédé aux contrôles décrits ci-après relatifs aux procédures de collecte de certaines informations publiées dans le Rapport de Développement Durable 2009 et relatives aux domaines suivants : Environnement, Ressources Humaines et Santé & Sécurité. Ces procédures, ainsi que les informations figurant dans ce rapport, ont été préparées par la Direction du Développement Durable sous la responsabilité de la Direction Générale du Groupe BIC. Il nous appartient, sur la base de nos contrôles, de formuler des constats sur les procédures de collecte et leur application. Ces travaux n’avaient pas pour objectif de formuler une assurance modérée ou raisonnable sur les procédures de collecte ou les informations conformément aux standards internationaux, et ne comprennent donc pas tous les contrôles propres à une assurance modérée ou raisonnable mais nous permettent de formuler des constats sur les procédures pour les informations sélectionnées.

Constats
Nos constats sont les suivants : 1. Le périmètre de collecte des informations couvre l’ensemble des activités du Groupe. Seules les entités Norwood et Antalys acquises en 2009 et encore en phase d’intégration dans le Groupe n’ont consolidé que les effectifs dans le reporting 2009. Le protocole de reporting devrait préciser que pour les indicateurs environnementaux et santé & sécurité, seules les activités présentant des impacts significatifs (usines fabriquant des produits finis ou semi-finis à destination de la vente au public, sociétés d’ingénierie et opérations d’emballages) sont consolidées, les sièges, et autres unités de production mineures ne l’étant pas. 2. Les thématiques traitées par le Rapport de Développement Durable couvrent les principaux enjeux sociaux, santé & sécurité et environnementaux du secteur. Les ratios rapportant des consommations ou des émissions à des unités de production permettent de mesurer les performances du Groupe et de les comparer avec celles des entreprises du secteur. Afin d’assurer une meilleure appropriation des principes et des finalités du reporting au niveau des sites et de favoriser la mise en place d’un pilotage de la performance sur les enjeux du Développement Durable, le Groupe pourrait envisager de définir, pour ces ratios, des objectifs chiffrés déclinables dans chaque activité. 3. En 2009, les versions révisées des guides et outils de reporting des indicateurs de développement durable ont été diffusées à l’ensemble des contributeurs des entités du Groupe. Excepté certains contributeurs qui n’avaient pas pris connaissance de ces versions révisées, elles étaient globalement bien appliquées et connues par les contributeurs des sites rencontrés dans le cadre de nos travaux. 4. Afin d’assurer une bonne compréhension des procédures et un reporting homogène, certaines définitions pourraient être précisées. Notamment, les types de formations pris en compte dans le reporting sont très variables d’un site à l’autre, entraînant une sous-évaluation de la performance pour certains sites. La définition des déchets dangereux pourrait également être précisée, en particulier pour les sites hors d’Europe pour lesquels les Directives Européennes servant de référence ne s’appliquent pas. Neuilly-sur-Seine, le 5 mars 2010. Ernst & young et Associés Environnement et Développement Durable éric Duvaud, Associé

nature et étendue des contrôles
Comme convenu, nous avons conduit les travaux suivants : 1. Nous avons apprécié les procédures de reporting au regard de leur précision, leur clarté, leur objectivité, leur exhaustivité et leur pertinence par rapport aux activités du Groupe. Notre revue a porté plus spécifiquement sur les procédures relatives à treize indicateurs environnementaux, sociaux et de santé & sécurité pour l’exercice 2009, signalés dans le corps . du Rapport de Développement Durable, par le symbole 2. Au niveau du Groupe, nous avons conduit des entretiens auprès de la Direction du Développement Durable et de ses correspondants directs (Ressources Humaines et Sécurité) afin de vérifier l’application des procédures de collecte, de consolidation et de contrôle des données. 3. Nous avons sélectionné un échantillon de quatre usines situées en France (Redon et BIMA) et aux États-Unis (Charlotte et Gaffney) qui couvrent les deux activités principales du Groupe : papeterie et briquet. À ce niveau, nous avons mené des entretiens auprès de responsables en charge de la collecte et de la consolidation intermédiaire des données afin de vérifier leur compréhension et la bonne application des procédures. 4. Nous avons revu la présentation des Informations dans le Rapport de Développement Durable 2009.

04 5

REPèREs

Baromètre
de développement durable 2009

Produits
environnement
1 mesurer les performances environnementales des produits bIC®

Baromètre global
BiC 2009 76 %

Papeterie 53 % Briquets 80 % Rasoirs 80 %

En 2010, 80 % des produits BIC® feront l’objet d’une mesure environnementale.
2 Proposer des articles de papeterie bIC® ayant des avantages environnementaux Papeterie 40 %

BIC 2008 73 %

En 2010, 50 % des articles d’écriture BIC® auront des avantages environnementaux.
3 Proposer des emballages optimisés Emballages 77 %

En 2010, le rapport poids produit/poids emballage aura été optimisé de 5 %.

04 6

REPèREs

Industrie
Systèmes de management
Déployer et maintenir des systèmes de management dans les usines bIC
4 SM environnement 92 % SM santé sécurité 89 %

Social
Conditions de travail
Réduire les accidents du travail
7 Taux de fréquence 87 % Taux de gravité 91 %

Formations
9 Développer l’employabilité des salariés Formation 81 % Satisfaction 100 %

En 2010, les usines BIC auront déployé des systèmes de management environnement et santé sécurité. Énergie
Réduire les émissions de GEs de nos activités de production de 5 %
5 Usines 6 %

En 2010, 100 % des usines du Groupe auront des meilleurs taux de fréquence et de gravité des accidents du travail que la moyenne française du secteur.
Déployer et maintenir le Code de Conduite bIC
8 Usines BIC 95 % Sous-traitants globaux 98 % Sous-traitants locaux 17 % Fabricants sous licence 75 %

En 2010, les salariés BIC recevront 20 heures de formation par an et le taux de satisfaction sera supérieur à 80 sur 100. Dons
10 Renforcer l’engagement auprès de nos communautés Contribution > 0,5 %

En 2010, les émissions de gaz à effet de serre des usines (émissions directes et indirectes liées à l’électricité) auront été réduites de 5 % par tonne de production. Transport
6 Réduire les émissions de GEs de nos activités de transport de 5 % Transport international 100 %

En 2010, les usines BIC, les sous-traitants globaux et locaux et les fabricants sous licence auront signé le Code de Conduite du Groupe BIC, auront fait l’objet d’un audit par ou avec l’aide d’une agence indépendante et auront mis ou mettront en place le programme RSE de BIC.

En 2010, BIC contribuera pour plus de 0,5 % de son résultat avant impôt par des actions en faveur de ses communautés : dons de produits, aide financière à des organisations caritatives.

En 2010, les émissions de gaz à effet de serre de nos activités internationales de transport auront été réduites de 5 % par tonne de produits transportés.

04 7

ritredicaterOIIA

Périmètre et choix des indicateurs extra-financiers publiés dans ce rapport
Depuis 2004, le Groupe BIC publie chaque année un rapport de développement durable. La période de reporting couverte par le présent rapport est celle du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2009. Les indicateurs publiés sont liés aux principaux enjeux sociaux et environnementaux de BIC. Le recensement des actions envers les communautés provient d’un questionnaire envoyé annuellement à chaque direction de filiale. Les indicateurs financiers, Ressources humaines, Accidents du travail et Environnement sont issus de plusieurs systèmes de collecte qui utilisent de manière privilégiée des outils dédiés sur intranet, sous la responsabilité de leurs départements respectifs. Un contrôle de cohérence des données est effectué avant leur consolidation. Pour la troisième année et dans une logique d’amélioration continue, BIC a fait réaliser une revue des procédures relatives à certains indicateurs. Ces travaux donnent lieu à des recommandations diffusées en interne et qui doivent servir de base d’amélioration pour le prochain exercice. L’attestation issue de cette revue figure dans le rapport en page 43. Ce rapport tient compte des conseils méthodologiques de la Global Reporting Initiative (GRI) dont les indicateurs traités sont référencés dans le sommaire de ce document.

PéRImèTRE
Le périmètre de reporting concerne l’ensemble des sociétés du Groupe à l’exclusion des acquisitions de l’année (BIC APP). Les données de ces entités seront incluses dans le périmètre de consolidation au plus tard dans l’année civile suivant leur acquisition. Seules les données sur le chiffre d’affaires et sa répartition, en page 42 ainsi que les effectifs figurant en pages 6, 28 et 34 incluent les informations de BIC APP.

InDICATEuRs
Les indicateurs relatifs aux Ressources Humaines concernent uniquement les effectifs permanents du Groupe. Les indicateurs environnementaux ainsi que les accidents du travail sont relatifs aux usines, sociétés d’ingénierie et aux opérations de packaging du Groupe.

Conception et réalisation : W & CIE Contact : Christine Desbois, Directrice du développement durable

SoCiÉTÉ BiC 14, rue Jeanne d’asnières 92611 Clichy Cedex, France
Société anonyme au capital de 185 460 988,54 euros Divisé en 48 549 997 actions de 3,82 euros Cotation : Eurolist d’Euronext Paris Code Isin : FR0000120966 Mnémonique : BB Cotation en marché continu 552.008.443 RCS Nanterre

Crédits photos : Jean-Luc Droux, Gettyimages (Image Source, Silvia Otte), Phox Photo Hutin, Photothèque Groupe BIC, X. Droits réservés Le rapport est imprimé sur du papier fabriqué à partir de 40 % de fibres provenant de forêts gérées de manière durable et équitable, et de 60 % de fibres recyclées. Ce document est disponible en ligne sur www.bicworld.com

SOCIÉTÉ BIC - 92611 Clichy Cedex (France)

www.bicworld.com